Alors que le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi, la fin officielle de l’opération militaire Barkhane au Mali, l’activiste panafricaniste camerounais Nathalie Yamb estime que ce n’est pas suffisant.

Macron a mis officiellement fin à la force Barkhane qui, après plus de huit ans dans le Sahel, n’a pas réussi à faire reculer le terrorisme qui y était embryonnaire, mais la menace s’est étendu vers plusieurs autres régions. Un échec donc pour Paris selon des observateurs qui estiment que les forces françaises n’étaient là que pour aider Paris à piller le continent.

Dans un post sur son compte twitter, Nathalie Yamb estime qu’il ne suffit pas d’annoncer la fin d’une opération pour arrêter les suspicions mais qu’il faut que les bases militaires française sur le continent soient fermées et démantelées.

« L’armée française est l’ennemie de l’Africain. Sa présence en Afrique est une occupation. Nous ne réclamons pas seulement la fin de toutes ses opex sur notre continent, mais aussi le démantèlement de toutes les bases militaires françaises chez nous », a souligné Yamb.

Source: Actu Cameroun

Laisser un commentaire