Apres trois mois de travaux d’exploration, la société d’exploitation minière Samadou Minning a touché du doigt des graines de diamant Bongo Tiemala, localité de Banimonotié (Bougouni), dans la région de Sikasso. Ce résultat vient renforcer le potentiel minier du Mali.

Après l’or, le pétrole et le gaz, l’espoir d’un gisement de diamant au Mali n’est plus loin. Après trois mois de travaux d’exploration, la société d’exploitation minière Samadou Minning a découvert le précieux métal blanc à Bongo Tiemala Banimonotié (région de Bougouni). Après avoir touché du doigt le fameux métal, la société de l’opérateur Mamadi Doucouré compte désormais installer la première mine d’exploitation de Diamant au Mali, plus précisément dans cette localité à Bougouni.

Exploitée de façon artisanale dans plusieurs pays, ce projet de mine moderne est, au-delà de la localité de Banimonotié, une lueur d’espoir pour tout le Mali en général. Mamadi Doucouré et son service technique ont par ailleurs signalé que l’autre défi qui les attend désormais est l’obtention d’un permis d’exploitation auprès du gouvernement du Mali.

Dans un environnement dominé par des firmes multinationales, Mamadi Doucouré ne peut compter que sur le soutien et l’accompagnement du gouvernement de transition, dont le cheval de batail est la refondation et la restauration de la souveraineté du Mali sur tous les plans. Il faut noter que cette découverte intervient après celles d’autres ressources naturelles au Mali, comme le pétrole et l’hydrogène naturelle.

Issa Djiguiba

Source: Le Pays