Dans un article publié le 07 novembre 2022, Jeune Afrique mentionne « La Maison de la Presse, dont la posture ambiguë à l’égard des autorités soulève des critiques dans la profession, condamne les menaces et agressions verbales dont fait l’objet Malick Konaté ».

La Maison de la Presse fustige et s’insurge contre cette attitude irresponsable de Jeune Afrique dans le traitement déséquilibré et orienté de l’information visant à diviser la Presse malienne.

Que Jeune Afrique se souvienne que cette même Maison de la Presse a condamné sans ambiguïté l’expulsion de son journaliste du Mali en février denier . Ce jour là, Jeune Afrique n’a pas qualifié « d’ambiguë » la posture de la Maison de la presse. Hélas !

La Maison de la Presse rappelle à Jeune Afrique qu’elle assume avec responsabilité ses prises de position.

La Maison de la Presse invite Jeune Afrique à travailler à redorer son image sale et très peu crédible sur le continent. La manipulation de l’information, le mensonge et le mépris ont des limites.

La Maison de la presse appelle les médias nationaux à la vigilance , à l’unité dans la diversité des opinions et réitère sa ferme détermination à défendre l’exercice du journalisme et la libre expression plurielle dans le strict respect des règles d’éthique et de déontologie.

Bamako le 8 novembre 2022
Le Président de la Maison de la Presse du Mali

Bandiougou DANTÉ
Chevalier de l’Ordre National

Source: Malijet

Laisser un commentaire